Nouveau

Location de couches lavables- Hélène Verdier

Partager c'est aider !

Hélène Verdier est une maman solo d’un petit garçon qui gère deux activités : de la location de couches lavables et des moulages d’empreintes de nouveaux né en maternité.

Pouvez-vous vous présenter et présenter votre activité ?

La société est la SARL Popopidoux
La marque Popopidoux : Location de couches lavables dans toute la France et ateliers d’information à Angers (49), pour les particuliers comme pour les professionnels. Je loue un large choix de couches lavables de toutes marques aux parents qui veulent essayer sans prendre de risques, à ceux qui veulent se lancer dans l’aventure alors que bébé est proche de la propreté, et à ceux qui veulent de la flexibilité. Je propose des ateliers d’information en région angevine, et des accompagnements individuels. J’ai également des offres de location, de location-achat, d’achat et d’accompagnement pour les professionnels (milieux d’accueil principalement).

Ensuite, sous la franchise Les P’tites Empreintes, je fais des moulages d’empreintes de nouveaux-nés, en fabrication artisanale, à Angers. Je passe dans les chambres de la maternité du CHU d’Angers pour proposer aux mamans des cadres personnalisés avec les empreintes des mains et/ou des pieds de leur nouveau-né, en marbre de synthèse.

Pourquoi avez-vous lancé cette entreprise ?

Je suis depuis longtemps engagée dans le zéro déchet. Suite à la naissance de mon fils, je me suis lancée dans les couches lavables à titre perso, et je me suis rendue compte que c’était la jungle en terme d’information et de diversité de modèles. Ayant démissionné de mon précédent emploi juste avant d’avoir connaissance de ma grossesse, j’ai commencé à réfléchir au problème et j’ai fini par étudier le projet de location, qui a bien évolué depuis les premières idées, intégrant l’activité des empreintes qui n’était pas prévue à l’origine. Plus d’un an plus tard, j’ai pu convaincre deux clubs investisseurs solidaires (les CIGALES), un fond de financement local (Initiative Anjou) et une banque solidaire (la Nef) de me suivre dans cette aventure, et le projet est devenu réalité. Les couches sont proposées à la location depuis septembre.

Quel est votre plus gros challenge ?

Des challenges, il y en a eu et il y en a encore tellement ! Le plus gros, pour moi, a probablement été de sortir de ma coquille, d’exposer mon projet, de prouver au monde qu’il était crédible et viable, d’asseoir mon sérieux, ma crédibilité fasse aux financeurs qui sont, pour la plupart, des hommes, pour qui l’univers des couches lavables est totalement inconnu.

Quel conseil donnerez-vous à d’autres femmes entrepreneures ?

Un conseil : faites vous accompagner. Ne restez pas seule. On a parfois l’impression de pouvoir soulever des montagnes à certains moment mais l’adrénaline finit toujours par retomber. Je pense qu’il est très important de s’entourer de personnes qui savent ce que vous vivez : d’autres entrepreneurs, et des organismes dont c’est le métier : BGE, CCI, … ils aident à faire face à la réalité et à voir les choses telles qu’elles sont.

Retrouvez Hélène Verdier sur Instagram : www.instagram.com/popopidoux
ou sur Facebook : www.facebook.com/popopidoux

Laisser un commentaire

shares
%d blogueurs aiment cette page :